Punta Arenas

Vendredi 3 janvier, on passe la frontière argentine puis chilienne. Hélène annonce fièrement au douanier que nous avons effectivement des denrées alimentaires. A peu près tout doit être déclaré, que ce soit conditionné, cuisiné, deshydraté… Mais lors de notre dernier passage, le douanier ne nous avait repris que ce qui n’était pas cuit. Cette fois ci, le douanier tombe sur notre pot de miel et déclare devoir nous le retirer. On argumente qu’il est français donc exempt de maladies argentines, on affirme éhontement qu’il a été chauffé à la fabrication, on s’énerve franchement parcequ’on ne comprend pas que le précédent douanier l’aie accepté et que cette fois ci, cela ne passe pas. Le douanier propose que l’on dépose une plainte. Hélène va déposer la plainte auprès du chef en expliquant que le douanier le 24 décembre n’y avait rien trouvé à redire. Le chef demande l’identité du douanier qui avait contrôlé. On refuse de donner la photo du douanier, que vous trouverez sur ce site J Pascal récupère le pot de miel et montre qu’il va le faire chauffer. Le douanier refuse, déclarant que le pot a déjà été enregistré comme pièce saisie et ne peut donc être repris. Hélène propose de faire un gateau avec le miel et de restituer le pot. Le douanier accepte. Pascal verse 1/2l d’eau chaude dans le miel et déclare cela comme un ‘thé au miel ‘ Nous sommes enfin autorisés à entrer sur le territoire chilien.

Pascal commence alors la longue piste, le camping car tressaute sur les cahots, la fatigue gagne les passager. Pascal se rappelle alors qu’il n’a pas dégonflé les pneus, ce qui rend aurait permis d’atténuer les ressauts du camping car. Il dégonfle alors sous la pluie, et constate 50m plus loin que nous avons retrouvé le bitume ! Nous retrouvons Co Sombrero à la nuit tombante et les enfants finissent de jouer à la nuit noire. Bien que garé au ras du parc pour enfant, on ne les voit plus et on ne les entend plus. Il faut alors les faire rentrer car ils affirment ne pas avoir froid malgré les doigts tout rouges de Camile.

Samedi 4 janvier : passage du bac à la punta Delgada et route jusqu’à Punta Arenas. Après Buenos Aires, c’est la première ville où on a envie de se promener. Les plus beaux bâtiments sont de sont de style néo-renaissance, il y a des bancs, des parcs, des zones de jeux pour les enfants et les adolescents.

IMG_5832 IMG_5825 IMG_5820

Les enfants jouent au parc le long de la costanera,

IMG_5796

et on tente d’y dormir. Mais lorsque le vent se lève vers 22h, il est si violent qu’Hélène a peur de devoir se lever en pleine nuit pour récupérer les valises arrachées de la galerie. Pascal nous déplace sur la place principale où, étonnamment le stationnement est libre et autorisé.

Dimanche 5 janvier : visite du musée régional 949 rue Magallanes. Ancienne demeure Braun, gardée avec son ameublement. Les enfants jouent surtout avec les patins qu’on nous a fourni à glisser sur les parquets cirés. Nous sommes amusés par le téléphone Ericsson. Pascal aimerait bien une salle de billard comme celle ci…

IMG_5817 IMG_5811 IMG_5809 IMG_5804

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s