Glacier Perito Moreno

Le 11 janvier, nous arrivons à El Calafate, petite ville au bord d’un immense lac, qui grossit à la vitesse du tourisme engendré par le glacier Perito Moreno. En fin de journée, on profite de la fête du tango sur la place de la ville. Hombeline et Camile ont quelques questions philosophiques à ce propos.

Le 12 janvier, nous nous présentons au lever du soleil à l’entrée du parc des glaciers avec l’espoir de pouvoir profiter du lever de soleil sur le glacier. Mais les gardes du parc sont intransigeants et ne lèvent la barrière qu’à 8h pétantes.

Au bout du parc, on peut tout de même profiter des passerelles presque désertes de touristes. Il est clair que cette mer de glace qui forme un mur gigantesque est impressionnante. De plus, des craquements de la force du tonnerre éclatent à chaque fois qu’un bloc de glace se détache au sein de l’énorme masse.

Par contre, interdiction de stationner sur le parking (panneau bien caché mais garde parc bien clair dans ses propos). Sur le parking autorisé, les camping car sont priés de se mettre tout au fond. Et quand on tente de faire un barbecue à 19h, le garde nous assène un “j’ai décidé que 19h c’est trop tard et la loi, c’est moi!”

Pascal lui dit ce qu’il pense en français et Hélène refuse de traduire. Pendant ce temps les enfants lui répètent en boucle “ola, que tal?”

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s