El Chalten

Le 13 janvier, on fait la route vers El Chalten, ou plutôt Pascal lutte contre le vent jusqu’à El Chalten.
Les bourrasques sont tellement violentes qu’il en a mal aux épaules de maintenir le camping car sur sa voie.
Et quand on s’arrête pour prendre des photos du lac qui précède El Chalten, Manfred se fait arracher la portière de son camping car par le vent.

IMG_6322
La notre résiste mais Pascal doit se faire aider de Pierre pour la refermer.
En effet, nous sommes partis avec Coraline et Pierre dans notre ping-car poupée pour le plus grand plaisir d’Hombeline qui a ainsi une “grande soeur” sous la main.
Sur la route, on a pris aussi 2 israéliennes qui faisaient du stop au milieu de nulle part avec leurs valises.
Coraline est surtout impressionnée d’apprendre qu’elles viennent de finir leur 2 ans de service armé.
Elle leur demande si elles ont déjà tué quelqu’un.

L’arrivée à El Chalten nous fait découvrir un village enserré dans les montagnes, hypertrophié par le tourisme généré par la proximité du Fitz Roy et… le plus venteux du pays.

IMG_6332 IMG_6336
C’en est trop, au parc les enfants se prennent des rafales de vent telles qu’ils sont rapidement épuisés et nous de même.
On décide de repartir aussi tôt que possible après une soirée dans un bar à vin.
Pour les enfants, Hombeline, Camile et Lila, ce sera open-bar de DVD dans le camping car pendant que nous buvons! En discutant avec des belges, on apprend que la carretera australe, l’équivalent de la 40 argentine, côté chilien est infiniment plus vallonnée, arborée, habitée, variée et SANS VENT. On rêve!
Avant, on a appris aux enfants à klaxonner et Hombeline sait utiliser le talky walky pour nous appeler si nécessaire.

– Camile ne veut pas regarder Barbapapa
– A vous de choisir un film qui plait à tous

– Camile veut faire pipi
– Qu’il aille faire pipi

– Camile veut un calin
– J’arrive

Quand on sonne la fin de la soirée à 1h du matin, Hombeline essaie encore de négocier
– Déjà? Mais on n’a pas vu beaucoup de films.

Le lendemain, on fait une petite ballade jusqu’à une cascade, ce qui permet aux enfants de lancer des négociations.

IMG_6344 IMG_6347
Puis, on passe une bonne partie de l’après midi pluvieuse à discuter dans le camping car, avant de quitter ce village décidément pas fait pour nous. Maintenant, c’est bien décidé, on quitte l’Argentine vers des cieux moins venteux.

A suivre…

17/01 pause dans la ville de Perito Moreno, 3 jours de repos à Los Antiguos

20/01 passage au Chili, pas de bateau pour traverser le lac vers Puerto Ibanez (à réserver par avance sur le site de la sotramin), on repart en Argentine

21/01: 10km de piste pour rejoindre Puerto Ibanez, superbes vues sur le lac Buenos Aires, douanier argentin super zélé, douaniers chiliens super sympas pour une fois, le moteur ne tourne plus rond, 80km de route vers Coyhayque, à moitié en roue libre, de nuit!

22/01: recherche d’un réparateur, est ce que cela suffira?

24/01: on reprend la route vers Puyuhuapi, paysages de végétation luxuriante sur fond de glacier suspendu

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s