Vina del Mar – accrobranche

Le 28/02, nous arrivons à La Calera où Hélène a repéré une bicyclette sur l’équivalent du “bon coin” pour Camile. En fait, elle est à la taille d’Hombeline. Cette dernière accepte, mais 2 minutes après l’avoir posée dans le camping car, elle fond en larme car la bicyclette n’est pas rose et n’a pas de béquille. Explication, persuasion, punition, menace de la revendre, rien n’y fait. On pic nique sur la place de la ville et on apprend à Hombeline à se servir de sa bicyclette. Après plusieurs tours de la place toute seule, pas mal de gamelles car elle ne sait toujours pas s’arrêter, Hombeline refuse de mettre sa bicyclette en vente. Par contre, Camile pleure toujours pour en avoir une.
Nous partons ensuite vers Vina del Mar, station balnéaire envahie d’immeuble, où il est manifestement difficile de circuler et quasi impossible de stationner avec un camping car. Nous allons vers le jardin botanique (60 hectares tout de même) où nous retrouvons un poumon vert et calme. Les enfants sont fières d’arriver à traverser un ruisseau sur un pont  tronc d’arbre et Pascal décide de faire une pause à la cafeteria de l’accrobranche.

20140228_175641

Finalement, comme celui ci propose des parcours pour les enfants, et qu’en plus un des animateurs est franco-chilien, Hombeline et Camile se retrouvent affublés d’un casque et d’un harnais.

IMG_7217 IMG_7213

Autant Hombeline est vite très à l’aise sur le parcours 4-6 ans, autant, Camile, tout fier, panique réellement quand il doit passer sur un cable alors qu’il ne peut pas tenir la main courante au dessus de lui. D’accord, le parcours n’est pas à sa taille. Mais il continue vaillamment surtout que la tyrolienne en fin de parcours l’enchante. Il en redemande.

IMG_7218 IMG_7222 IMG_7223 IMG_7227 IMG_7230 IMG_7235 IMG_7237 IMG_7239

On se demande toujours où on va dormir sur cette côte où les camping car sont loin d’être bienvenus. Alors on demande à la cafétéria, où l’employée Herty, nous propose une zone de stationnement à côté de sa maison, à 25min de là dans une communauté de maisons écologiques. On la suit en traversant les banlieux pour arrivée au milieu d’un bois.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s