Cochabamba – l’anniv’ de Camile

Puis partons vers Cochabamba. En fait, la famille Vlaminck est pressée d’arriver car ils sont proche de la fin de leur cuve de gaz, ce qui signifie plus de douches chaudes, plus de frigo depuis quelques jours. Mais la recherche s’avère vaine et nous arrivons au camping qu’on leur a conseillé à la nuit. Accueil plus que glacial puisqu’on nous refuse l’accès. Motif, en l’absence de clients, ils ont renvoyé dans leurs pénates les employés en charge de l’entretien et du petit dejeuner. Epuisés par notre trajet, on a du mal à ne pas craquer. On demande à l’employé d’appeler son chef. Le gardien revient en nous annonçant un prix qui nous parait un peu élevé, mais on n’a pas d’autre solution, à part la cour d’un ouvrier au dessus entre le camion et les chiens. Le gardien nous montre les équipements, piscine, salle de jeu, cadre agréable car petites maisons en terre et belle salle de restaurant. Après d’apres négociations, et en trichant un peu sur l’age des enfants, le gardien accepte de nous faire entrer pour un tarif raisonnable.
Jeudi 8 mai: Première baignade dans la piscine. Hombeline constate que, si Meline n’ose pas faire du vélo sans roulettes, elle sait nager. Hombeline essaie un peu mais renonce vite.

DSCN1895

Hélène part à Cochabamba en micro bus pour trouver une assurance car la notre expire dans 2 jours. Elle revient avec les ballons les bougies et le gateau acheté dans une des meilleurs boulangeries de la ville.

Merci à la famille Vlaeminck pour les photos de cet anniversaire. On y voit que Camile a été ravi des ses cadeaux: un poupon qu’il réclamait depuis des jours, une flute de pan qu’il refuse, un camion, des DVD de cars, un talky walky qu’il emporte partout notamment le lendemain au restaurant…

IMG_9186 IMG_9184

 

Vendredi 9 mai. On profite encore un peu de la piscine, on déjeune dans un petit resto avant de dire au revoir à la famille Vlaeminck. Nous rejoignons Cochabamba pour faire prolonger nos visas qui arrivent eux aussi bientôt à expiration. Diner avec Claire et Jordan, des backpackers que nous avons rencontré à Ushuaia et avec qui Hombeline a passé la nuit du réveillon à danser.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s