Puno

IMG_9366

 

 
Samedi 17 mai, Avant de quitter Copacabana, on fait plaisir aux enfants en faisant un tour de pédalo.

DSCN8428 DSCN8422

Puis, pendant que les enfants s’amusent avec les alpaca sur la plage,

DSCN8440

nos amis les Vlaeminck profitent de leur dernier jour en Bolivie pour faire des achats. Comme à La Paz, les articles boliviens sont variés et bon marché, alors on achète nous aussi. Nous partons ensuite vers la frontière pour rejoindre le Pérou où nous voulons voir les îles flottantes et où les Vlaeminck rejoignent des amis venus les rejoindre depuis la France. Mais une fois sortis de Bolivie, une surprise nous attend. La douanière qui avait laissé les Vlaeminck sortir du Pérou refuse maintenant de les laisser rentrer puisque les papiers du véhicule ne sont pas à leur nom. On parlemente pendant… 3h. On finit par faire venir les enfants dans les bureaux de la douane. Est ce cela qui les fait flancher? Ils finissent par “faire une exception” tout en demandant une “participation” et nous rentrons au Pérou à la nuit tombée. Nuit sur la place du premier village que nous trouvons.
Dimanche 18 mai, on prend la route tôt vers Puno que nous atteignons en milieu de matinée. En chemin, des policiers nous contrôlent et contrairement aux Vlaeminck, décident de nous faire payer l’amende parceque nos codes ne sont pas allumés, ou plutôt… de nous demander une “participation” pour éviter de payer l’amende. En 24h, le Pérou nous donne surtout envie de retourner en Bolivie. A Puno, l’hotel qui nous servira de bivouac est un 4 étoiles. On négocie le prix mais finalement, dans cette ville qui a mauvaise réputation, on est bien contents de payer 15 dollars par jour pour un bout de pelouse tranquille face à la baie, tout proche du jardin joliment aménagé et peuplé de lama, alpaca et viscaches qui font le bonheur des enfants.

IMG_9367 IMG_9366

En ville, les tarifs des restaurants touristiques sont les même qu’en bolivie mais… en sols, donc 2 fois et demi plus chers. On visite toute de même la cathédrale, seul beau bâtiment de la ville.

20140518_164007

On part à la recherche d’une agence de voyage pour notre périple vers les îles flottantes puis Hélène part accompagner Hombeline et Camile au toboggan géant qui trône au milieu de Puno. Difficile tout de même de faire abstraction de l’odeur d’urine qui reigne au pied du toboggan!
Lundi 19 mai, une manifestation empêche notre taxi de venir nous chercher pour notre ballade commandée auprès de l’agence de voyage. Cela tombe bien, le bateau vient donc nous chercher à l’embarcadère de l’hotel, nous, la famille Vlaeminck et leurs amis Sam, Lorie, Lilian et Maxence.

20140519_091143

Les filles ne sont pas peu fières.

20140519_111104

Nous faisons sagement notre petite visite des îles flottantes.

IMG_9368 IMG_9370 IMG_9373 20140519_094009 IMG_9369 20140519_092635

Les souvenirs proposés sont au même prix qu’en Bolivie, mais … en sols! Il faut donc expliquer aux enfants Mounier et Vlaeminck qu’on achètera rien ici. La leçon est difficile car les voyageurs au long cours comme nous ne peuvent pas se permettre d’acheter systématiquement des souvenirs, là où des touristes venus pour quelques semaines seulement ont souvent un budget journalier plus élevé. Sur la fin, tout de même Sébastien commence à être excédé par l’aspect “piège à touriste” de la visite.

IMG_9371

Nous finissons tous la soirée dans le camping car des Vlaeminck, le plus grand, pour partager un dernier verre avant de nous quitter le lendemain.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s