Villa Tunari

Dimanche 24 mai au soir, nous arrivons à Villa Tunari à la nuit et on se gare sur le parking ‘Gratis’ d’un parc animalier que nous comptons visiter le lendemain. Un gardien vient nous informer que le parc est fermé le lundi et nous réclame de payer le ‘camping’ sur le parking. On paye et il nous propose de nous trouver un guide pour visiter un autre parc animalier le lendemain. On accepte. Dans la soirée, 2 autres personnes viennent nous demander si on a un ‘permis de la mairie’ pour passer la nuit sur le parking. On répond qu’on a déjà payé le droit de ‘camping’.
Le lendemain, lundi 25 mai, on se réveille en regardant les papillons et les singes qui se balladent dans les arbres au dessus de nous.

Un homme vient nous présenter un guide pour nous accompagner jusqu’à un autre parc. Puis, celui qui nous avait facturé revient affirmant que ce sera lui le ‘guide’. Enfin un autre nous affirme être le chef. Résultat, on renvoie tout le monde et on va se renseigner tous seuls en ville. Une agence de rafting nous indique le chemin vers un parc ‘la jungla’. Il s’agit d’un parc type “accrobranche”. C’est artisanal et sympa. Hombeline et Camile sont partant pour toutes les tyroliennes sauf que… celles-ci sont prévues pour les adultes et pas du tout à la taille des enfants. On emmène donc Hombeline et Camile dans nos bras.

Mais après 4m de hauteur, cela devient un peu dangereux. Hombeline vérifie bien que sa maman est bien assise dans la balançoire et Hélène se demande si c’est normal de finir dans les arbres. La balançoire est-elle vraiment bien réglée?

IMG_9474 IMG_9478 IMG_9493

Et après 8m, Pascal trouve que les tours tanguent pas mal sous son poids et préfère remettre l’aventure à un pays plus sécurisé. Ou bien est-ce qu’il n’a pas envie d’atterrir dans le marécage sous la balançoire de 18m? Nous continuons donc la ballade jusqu’à la rivière, avec la rencontre d’un bel oiseau

IMG_9499 IMG_9501 IMG_9502 IMG_9506 IMG_9511

Hombeline découvre une fourmi géante, mais le guide réagit tout de suite ‘3 jours de maladie si elle la touche’ Cela calme! Bon ben, Hombeline se rattrappe sur le pont suspendu, pendant que Camile, plus circonspect, préfère le pont sans les trous.

Nous repartons ensuite vers  vers Santa-Cruz de la Sierra.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s