Santa Teresa

Arrivés à la frontière avec le Brésil, on hésite. On va faire un tour de l’autre côté de la rue. A Chuy, l’avenue principale est divisée par un terre plein. D’un côté, une rue à double sens, ‘avenida Uruguay’ au Brésil, de l’autre une rue à double sens ‘avenida Brasil’ en Uruguay. Pascal affirme même que sur une portion, on est obligé de passer au Brésil pour prendre certaines rues côté uruguayen. On en profite pour faire des courses de NUTELLA au Brésil où le prix est similaire au prix français. En effet, en Argentine, le petit pôt de nutella, taxé comme produit d’importation vaut la modique somme de 10€. En Uruguay, on n’a même pas osé regarder. Il faut dire qu’on en a aussi profiter pour sevrer les enfants et les parents de ce produit manifestement addictif. Mais, là, Hélène craque et repart avec 3 petits pots de Nutella. On devrait tenir 10 jours au cour desquels Hombeline se lèvera avec enthousiasme.

Le Brésil ayant une réputation d’insécurité, on décide de profiter encore un peu de l’Uruguay, où l’on se sent au calme et bien accueilli partout où l’on va. Comme la pluie est annoncée, nous retournons vers le parc Santa Teresa, valeur sure où nous savons que nous aurons l’eau, l’électricité (en cas de pluie diluvienne, on peut regarder des films en chaîne) et des activités. On a bien essayé de profiter des douches chaudes de l’unique camping ouvert du parc. Après avoir bien marché, Hélène a déjà réussi à repérer l’unique bâtiment de sanitaires ouvert. Par contre, les douches sont froides. Hélène apprendra par les gardes qu’une seule des douches du bloc sanitaire était chaude, sans indication évidemment. Heureusement qu’on a une douche chaude dans le camping-car.

Aussi le 16 Juillet sous un ciel morose, nous emmenons les enfants au petit zoo du parc. Il n’a rien d’extraordinaire, si ce n’est le paysage mis en place pour que la visite soit ludique. Camile adore caresser tout ce qui bouge (pas de reptile cette fois ci) mais encore plus les observer au travers de son jouet préféré, un embout de pomme de douche de camping-car qui selon lui lui permet de mieux voir.

IMG_0498 IMG_0502 IMG_0503 IMG_0513 IMG_0514

Par contre, au moment de faire pipi, la pomme ne l’aide pas du tout et après l’avoir entendu appeler “pipi” depuis un peu trop loin, Hélène retrouve Camile en pleurs, trempé jusque dans ses bottes expliquant qu’il n’ose toujours pas faire pipi tout seul ‘parcequ’il ne sait pas tenir son zizi’. Y’a encore un peu de formation à faire et un peu plus de lessive aussi, le truc pas facile à gérer en camping-car.

Quand Hombeline et Camile trouvent un petit rapace, ils essaient de vérifier qu’ils savent faire peur. Vous admirez la pose vindicative d’Hombeline, le geste rageur de Camile et leur victoire finale. Le rapace a dû en avoir marre du tapage fait par nos 2 loustics.

IMG_0505 IMG_0507

IMG_0509

17 Juillet après une nuit sous une pluie diluvienne, petit tour à l’observatoire pour oiseaux au dessus d’un lac. Bon Camile a plus observé sa fleur que les oiseaux.

IMG_0523 IMG_0526

Puis visite des serres pour plantes tropicales. Entre pascal qui ne supporte pas la pluie et Camile qui n’aime pas marcher, ils se soutiennent.

IMG_0531 IMG_0532 IMG_0536 IMG_0537

 

Advertisements

2 thoughts on “Santa Teresa

  1. J’ai un ami au Brésil il tient un hôtel ,son site http://www.iparana.paradise.wix.com c’est ton jamais si vs n’êtes pas loin .il es au bord de la mer reculé des grandes villes .il se prenomme Alain bsx a vs ,je vous rassure ,notre été, n’est pas terrible encore pluie aujourd’hui, il y en a marre.bsx a vs

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s