Pratique

Ce que nous n’avons jamais réussi à trouver en Amérique du sud (Argentine, Chili, Bolivie, paraguay pour être plus précis)

* des sirops, ni industriels, ni artisanaux

* de l’antesite

Ce qui varie énormément d’un pays à l’autre:

* le prix du nutella: correct au Chili et en Bolivie, il est prohibitif en Argentine.

Ce que l’on trouve facilement

* En Argentine et au Chili, du bon vin et notamment des cépages disparus en France

Ce qu’il vaut mieux emporter

* un paquet de bouillie bordelaise: 2 cuillères à café dans chaque caissette de WC, et le contenu est désintégré. A la sortie, même pas trace du PQ, un liquide nauséabond mais plus discret à épandre dans les bas côté. Et aucun risque de boucher vos tuyeauteries.

* des filtres (gasoil, air ) pour le camping car. Même s’ils sont parfois disponibles localement, les rechercher représente un temps et un stress non négligeables et quand ils ne sont pas dispo localement…

* des lunettes de soleil pour les enfants. Autant celles pour adultes peuvent s’acheter n’importe où, autant des lunettes de qualité pour enfants peuvent être difficiles à trouver, voire impossible.

* pour les femmes, un traitement de choc pour les infections urinaires (type monuryl). Même si l’équivalent existe sur place, ce n’est pas dans l’urgence que l’on a envie de rechercher les équivalences, et cela ne mérite pas un passage à l’hôpital.

* pour ceux qui ne parlent pas espagnol, une méthode type “l’espagnol en 90 lecons” à se passer sur l’autoradio pendant qu’on roule. Ceux qui ont fait ce petit investissement parlent super bien l’espagnol. Sans, on se débrouille mais on parle plutôt “petit negre”

Santiago: alors que le TAG permettant d’emprunter les voix rapides était jusqu’à present achetable par les étrangers, il semblerait que depuis 2014, le système informatique ne permette plus d’enregistrer une plaque étrangère. Donc, nous serions dispensés de payer le TAG

 

Pour passer de Chile Chico à Puerto Ibanez, mieux vaut réserver à l’avance sur le site de la sotramin, sinon on peut ne pas avoir de billet avant 3 jours

Pour aller de Coyhayque à l’île de Chiloe, réserver à l’avance sur le site http://www.navieraustral.cl (la réservation est possible sans frais).

– le trajet de Chaiten vers Quellon (5h) coute environ 23 000 pesos / metre lineaire de vehicule

– le trajet de Puerto Cisnes (12h) coute 13 000 pesos / metre lineaire de vehicule, mais jusqu’à 3 semaines de délai en haute saison.

Pour info, si les horaires de traversée sont à peu près respectées, le débarquement à l’arrivée est dépendant des marées. Une fois arrivés à 17h à Quellon, nous avons dû attendre 21h pour débarquer notre véhicule. Les plateaux repas étant largement inférieurs au nombre de passagers, il vaut mieux prévoir.

Détail technique, bateau Don Baldo, 3m90 en soute

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s